Pièce de théâtre sur la communication animale : Les perruches et moi

Texte et interprétation : Antonio Fischetti
Mise en scène : Gérald Dumont

CONCEPT

A partir d’un souvenir d’enfance (les perruches dans la cuisine familiale, dont le jacassement le fascinait) un homme découvre que toute sa vie peut s’expliquer grâce aux sons des animaux.

Son obsession de toujours: être entendu. Adolescent, il voulait séduire Béatrice en jouant de la guitare, à la manière des oiseaux qui chantent pour séduire les femelles… Il a ensuite espéré développer une voix puissante, pour imiter les cerfs qui s’affrontent en bramant…

En comparant les comportements humains, les siens et ceux des autres, à des sons d’animaux (insectes, grenouilles, baleines…), il parviendra à mieux comprendre ses échecs et réussites, sentimentales ou sociales… Il entendra des loups dans les équipes sportives, des grognements de singes dans les discours de beaux parleurs… Les sons des animaux l’auront aidé, dit-il, à « être un peu moins con » : à se libérer du besoin de séduire, dominer, suivre les meutes, ou imiter les frimeurs…

Un spectacle sonore où le monde animal s’illustre par des sons stupéfiants par leur beauté ou leur étrangeté, qui nous font voyager, rêver et sourire…!

Ne ferait-on pas mieux de les écouter davantage, pour apprendre à faire moins de bruit ?

CONTENU SCIENTIFIQUE

« Cette pièce est avant tout irriguée par les émotions, l’humour, et une forme de poésie. Mais elle véhicule aussi un contenu scientifique, que nous traiterons avec la plus grande rigueur. Les sons d’animaux nous seront fournis par des chercheurs en bioacoustique, garantissant ainsi leur identification. Des images (dessins, vidéos) permettront de comprendre ces sons : leur mode de production (syrinx des oiseaux, stridulations des insectes…), la façon dont ils codent l’information (mélodie, structures rythmiques…), leurs fonctions (attraction du partenaire, défense du territoire, cohésion sociale…)… Je précise qu’il est hors de question de céder au piège de l’anthropomorphisme qui consisterait à plaquer des interprétations humaines sur des comportements animaliers. Les comparaisons seront fondées sur des « analogies » acoustiques ou comportementales, concept scientifiquement pertinent, dont nous explorerons la portée et les limites. A tous les stades de ce projet, je ne manquerai pas d’impliquer les chercheurs en bioacoustique avec qui j’ai noué d’étroites relations au cours de mes précédentes réalisations : notamment les équipes dirigées par Isabelle Charrier (Université Paris Saclay), Nicolas Mathevon (Université Jean Monnet, Saint-Étienne), ou Jérôme Sueur (Muséum national d’Histoire naturelle)… » – Antonio Fischetti.

Prochaine représentation le 25 janvier 2024 à 20h30 au Mans (entrée gratuite) dans le cadre de « Le Mans Sonore » : https://lemanssonore.fr/evenements/les-perruches-et-moi/FMAPDL072V50W2OG/

INFORMATIONS PRATIQUES

Compagnie Théâtre K. – 07.69.52.11.61
com.theatrek@gmail.com