Thèse CIFRE sur les zones d’écoute personnalisée

ARTEAC-LAB et LAUM

Le travail commencera par l’analyse des méthodes de contrôle du rayonnement de surfaces vibrantes. En particulier, il est envisagé de prolonger un précédent travail basé sur la représentation du champ par modes de rayonnements. Cette représentation permet notamment d’utiliser la diffraction par le corps des sources ou les objets environnants, plutôt que de subir ces effets suite à une conception en champ libre : elle devrait donc permettre de mieux valoriser les résultats de la thèse sous forme d’un démonstrateur. Par rapport aux travaux précédents, la thèse devrait progresser vers une optimisation de l’effet de la diffraction, un peu comme cela est fait pour la focalisation de faisceaux à base de méta-matériaux.