Stage M2 – Application des méta-matériaux à la réduction des nuisances sonores environnementales : étude exploratoire

L’UMR Acoustique Environnementale (UMRAE) développe des recherches afin d’offrir une meilleure maitrise des nuisances sonores et, in fine, d’améliorer la qualité des environnements sonores. Parmi les objectifs de l’UMRAE, le développement de techniques de réduction des nuisances sonores constitue une réponse concrète à une forte demande sociétale. Le développement de chaussées moins bruyantes ou d’écrans acoustiques optimisés, l’utilisation de matériaux absorbants… restent la base des solutions proposées, mais reposent encore sur des concepts « classiques ». L’amélioration des dispositifs de réduction des nuisances doit aujourd’hui changer de paradigme pour satisfaire aux enjeux considérés. Ainsi, le développement de solutions innovantes sur la base de méta-matériaux acoustiques constitue une voie de recherche à explorer. Les méta-matériaux désignent des milieux artificiels dont la structure génère des propriétés particulières par exemple en contrôlant la propagation des ondes dans l’air. L’intérêt de ces matériaux dans le domaine environnemental a été très peu développé et peu
de résultats scientifiques ont été publiés. Ainsi, l’objectif de ce travail de stage sera de proposer de manière très exploratoire des principes de solutions qui pourraient être mises en œuvre dans le cadre de la réduction des nuisances sonores, appliquées à la réduction de l’émission acoustique (action sur la source) ou à la protection des habitants/passants. Le travail nécessitera la réalisation d’une étude bibliographique sur les méta-matériaux acoustiques, la description de la problématique de bruit dans l’environnement (et des solutions actuelles), et la proposition de solutions innovantes exploratoires (pas nécessairement réalistes !) d’applications des méta-matériaux acoustiques à la problématique des nuisances sonores environnementales.

Ce sujet de stage pourra éventuellement donner lieu à une poursuite en thèse sur le même sujet.

Contact : M. Judicaël PICAUT, Judicael.Picaut(a)univ-eiffel.fr