16ème Congrès Français d’Acoustique à Marseille

En dépit des craintes dues aux conditions sanitaires qui planaient lors de sa préparation, ce 16ème CFA s’est déroulé dans de très bonnes conditions, comme nous l’avions tant espéré.

Près de 780 participants se sont réunis à Marseille composant un large éventail de professionnels de l’acoustique, industriels, indépendants, étudiants ou académiques. Les groupes spécialisés de la SFA ont été prolifiques en organisant 50 sessions (jusqu’à 10 sessions en parallèle certains jours) avec des thématiques bien ancrées dans notre communauté mais aussi d’autres peu habituelles aux CFA, comme par exemple le machine learning, le CND pour les énergies décarbonées, la dynamique non linéaire, bruit et santé, qui ont été également de forts succès. Dans ce cadre 531 communications orales et 22 posters ont été présentés, le tout agrémenté de 4 conférences plénières, démontrant le dynamisme de notre communauté.

Nous avions à cœur de faire la part belle aux jeunes acousticien·ne·s en organisant une session métiers de l’acoustique, qui a réuni 6 présentations et a été largement suivie, et un forum des métiers. Celui-ci n’a pas eu le succès espéré : les professionnels étaient là, mais peu de jeunes acousticien·ne·s sont venus les rencontrer. Nous voyons plusieurs raisons à cela (sessions en parallèle du Forum, manque de projection professionnelle pour les plus jeunes des jeunes), mais la réflexion doit continuer pour trouver la meilleure façon de relier les étudiant·e·s aux  entreprises qui sont très demandeuses.

Le congrès a été l’occasion d’organiser des événements gratuits à destination du Grand Public.
Le « Treize Minutes Marseille édition spéciale Acoustique » s’est déroulé à l’Espace Julien devant 546 personnes et a été un vif succès (https://treize.lis-lab.fr). Les vidéos de nos nouveaux acteurs acousticiens seront bientôt disponibles sur ce site (à noter un changement de dernière minute à cause de la Covid – qui ne nous a pas totalement épargnés – Cédric Pinhède et ses salles anéchoïques ont remplacé dans l’urgence Antonin Coutant et ses ondes). Le cinéma Les Variétés a quant à lui accueilli « Le Voyage sur les Voix des Océans » devant un public certes moins nombreux (65 spectateurs) mais ravi de ce périple. Vous pouvez retrouver la pièce sonore présentée par Maxence Mercier sur le lien https://www.tripinlab.com/underwater-hidden-sound-life/.

Les soirées étaient également bien chargées, avec un accueil au Palais du Pharo, avec le groupe Prezzaj sonorisé par la société Pikip, le lundi soir ; une sortie en bateau dans la rade de Marseille (160 personnes) et une visite guidée piétonne de la Cathédrale de la Major, du quartier du Panier, et de la Vieille Charité (36 personnes) le mardi soir ; l’indispensable Jam session au Rowing-club (220 personnes) le mercredi ; et le jeudi, la soirée de Gala au Fort Ganteaume (292 personnes), avec le groupe Bem Brasil, en parallèle de la soirée Jeunes au Molotov dite « l’Anti Gala… » avec le collectif Le Bol, et les groupes Arno-Léa et Mad Foxes (énormément de monde jusque sur le trottoir…) et qui, tard dans la nuit, a réuni Gala et « Anti Gala ».

C’est grâce à la présence de l’ensemble des participant·e·s que nos objectifs tant scientifiques, sociaux que culturels ont été atteints. Soyez en toutes et tous remercié·e·s. Nous espérons que chacune et chacun a bien pu profiter de ce congrès et de Marseille, notre belle ville qui a su, à son tour, profiter de votre agréable présence.

Pour le comité d’organisation du CFA2022
Sabine Meunier, Fabrice Silva,
Philippe Lasaygues, Jacques Chatron